• Chapitre 26 - les tambours

    Malgré sa reprise en main, Seraelle stagnait à son boulot, après plusieurs promotions. Rapidement, elle se retrouva débordée et pour la première fois depuis qu’elle avait choisi cette voie, elle n’était plus très sûre que l’art culinaire lui convienne. Et si elle avait choisi ça par dépit ? Si c’était simplement sur un coup de tête à cause du fait qu’elle n’avait aucune autre idée ? C’est ce qu’elle se disait de plus en plus.

    Mais le coup de massue arriva le jour à son frère se mit à cuisiner des fruits. Pas du poisson, mais bien des fruits. Aussi bête que cela puisse paraître, personne n’y avait pensé. Et Sera s’en voulut tellement, qu’elle se dit qu’elle n’était vraiment pas faite pour la cuisine.

     

    Chapitre 26 - les tambours

     

    Mais non désireuse de retomber dans une dépression inutile, elle préféra se concentrer sur Stéphane, qui semblait réellement lui plaire. Fini les flirts qui ne servaient à rien, les séances de câlins en rien révélateurs. Elle se rappelait bien avoir flashé sur monsieur lorsqu’ils étaient plus jeunes, et ce n’était pour elle pas un hasard qu’il ait finalement recroisé sa route. Fort heureusement, la chose était réciproque.

     

    Chapitre 26 - les tambours

     

    D’ailleurs, la voir manger comme elle le faisait engendrait un sourire amusé sur le visage de Stéphane. Bon signe ? Certainement.

     

    Chapitre 26 - les tambours

     

    Comment vous expliquer qu’ils tombèrent peu à peu dans les bras l’un de l’autre ? Que le coup de pied au popotin donné par sa mère avait eu un effet plus bénéfique qu’escompté ? Sera avait envie de profiter de ce qu’elle pouvait, et si la déception de la cuisine aurait dû l’affecter bien plus que cela, elle passa sa frustration sur l’envie de connaître Stéphane plus que de raison. Si bien que quelques temps plus tard, Stéphane était tellement impliqué dans sa vie qu’il emménagea et se dégota un travail. Bénéfique, dites-vous ?

     

    Chapitre 26 - les tambours

     

    Son choix pour une carrière sportive lui fit passer du temps sur le tapis de course, chose qu’il n’appréciait pas le moins du monde. Voyez-vous, Stéphane était aussi paresseux que sa belle, mais qu’il supportait ça pour elle.

     

    Chapitre 26 - les tambours

     

    Quant à Sera, elle s’était redirigée vers l’écriture. Depuis que sa mère avait terminé sa carrière, le Janimju l’avait autorisé à se servir de l’ordinateur, ce qui l’arrangeait grandement. Si elle n’avait jamais songé à écrire de sa vie, elle s’était vite rendue compte que ça lui faisait du bien, surtout après son bout de vie déjà vécue qu’elle avait difficilement encaissé. Alors c’était un bon moyen pour elle de relativiser, d’évoluer. Avec l’aide de Stéphane qui plus est.

     

    Chapitre 26 - les tambours

     

    Tandis que Cloud profitait toujours et encore plus de son statut de vilain reconnu. Une chose était sûre ; si le bonheur des Templeton avait jusque-là été mis à rude épreuve, il n’y avait à présent plus grand monde pour oser leur chercher des noises. Merci à Cloud.

     

     

    Chapitre 26 - les tambours

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :