• Chapitre 6 - les tambours

    Voir Judie gérer comme il fallait le feu de camp était assez attrayant. Evidemment, elle avait passé les premières minutes à être certaine de l’allumer comme il fallait sans faire cramer la maison en même temps. Une fois la panique passée, elle s’est directement attelée à la phase « cuisinons du poisson », parce qu’elle n’en pouvait vraiment plus des champignons. Ça ne se voyait pas vraiment, mais elle était radieuse.

     

    Chapitre 6 - les tambours

     

    Ce qui faisait moins plaisir en revanche, c’était les factures qui sont arrivées dans la boite aux lettres le mardi matin. Livrées par une dame tout aussi radieuse, d’ailleurs.

    - C’est pour ça que je devais profiter de mon dimanche ?

    - Exactement ! D’ailleurs il faut non seulement que tu paies tes factures, mais que tu envoies également tout l’argent qu’il te reste.

    - PARDON ?

    - C’est pour ça que tu as tout intérêt à te faire plaisir au marché.

    - Et l’argent que je touche le reste de la semaine, je le garde ?

    - Oui. Jusqu’à mardi prochain.

    - C’est déjà ça…

     

    Chapitre 6 - les tambours

     

    Le problème avec le karma de Judie, c’est qu’il était souvent question de « tout ou rien ». Après sa joie à découvrir ses soucis financiers, elle passa la semaine entière sans plus recroiser monsieur J. Et comme il ne passait aucun homme qui répondait à ses attentes, elle en vint presque à se dire qu’elle allait finir vieille fille dans le Janimju, et mourir sans jamais créer une descendance qui allait délivrer les Templeton du jeu.

    Lorsqu’un jour, enfin, J se repointa. Elle ne s’attendait tellement plus à le voir qu’elle réussit à lui demander ce qu’il fichait dans le coin. Habillé d’une telle façon, il lui répondit qu’il se rendait à une soirée.

     

    Chapitre 6 - les tambours

     

    Une soirée ? Que nenni ! Certainement pas du point de vue de Judie, qui cette fois en profita pour directement se lancer dans la phase « séduction ».

     

    Chapitre 6 - les tambours

     

    Dehors au milieu de tout le monde ? En pleine nuit ? Sans passer de pommade avant ? Et alors, me direz-vous. Judie osait, et Judie le faisait jusqu’au bout.

     

    Chapitre 6 - les tambours

     

    Et le mieux, c’est que sa tactique marchait parfaitement bien. Ça avait presque du bon de ne rien connaître dans le domaine. Au moins, il n’y avait pas la place pour les moments de gêne et on y allait franco. Bon, sauf si l’on se mettait à parler de nos problèmes gastriques, mais il n’y avait que Judie qui excellait dans ce domaine.

    - Alors, ce bai.ser, ça donne quoi ?

    - Shhhh !

     

    Chapitre 6 - les tambours

     

    Jusque-là, J n’avait pas l’air de s’enfuir. Avait-il apprécié ? Assez pour ne pas s’énerver en tous cas. Pour mettre toutes ses chances de son côté, Judie passa à la phase « aguicheuse », qu’elle avait vue être pratiquée par quelques dames dans le voisinage. Et comme Judie était plutôt douée en ce qui concernait l’observation, il était presque tout naturel qu’elle arrive à remettre en pratique ses analyses.

     

    Chapitre 6 - les tambours

     

    Tout portait à croire qu’elle avait brillamment réussi son coup. Monsieur la suivit jusque devant la maison, très heureux de la tournure qu’avait pris sa soirée.

    - Ça y est, tu as trouvé ? Il reste ?

    - Je crois bien.

    - C’est pas trop tôt ! Et il te plait ?

    - J’aurais pu trouver pire, alors oui.

    - Si c’est pas beau ça mesdames messieurs ! Judie est presque heureuse !

     

     

    Chapitre 6 - les tambours

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :