• Chapitre 4 - les fruits

    Depuis que j’ai une brioche au four et du citron pour relever son goût, je vous dis pas le bonheur ! Y’en a, tant de mièvreries, ça les ferait vomir ravaler leur langue indigne de déguster une bonne tarte. Il fallait que j’m’exprime. Du coup, j’ai fait une tarte aux pommes, histoire que la pâtisserie puisse en goûter via moi.

    Chapitre 4

     

    Franchement, elle est pas magnifique la première tarte du foyer ?

    Chapitre 4

     

    En tous cas, Citron-Oliver a bien kiffé ! J’suis sûre qu’il serait prêt à manger n’importe quoi tant que je lui prépare, mais quand même. On pouvait sentir la bonne odeur depuis le coin pêche, j’vous jure !

    Chapitre 4

     

    En attendant que l’oiseau se décide à sortir, on a acheté des couffins. Oui, des ! Trois, même. Parce qu’on sait jamais. C’est comme avec les frites, des fois y’a des potatoes dedans. La vie est pleine de surprises ! Et puis on a bien fait de se grouiller…

    Chapitre 4

     

    Mon Citron était au boulot ! Alors j’ai fait le coup de la respiration débile comme une grande. Même si la présence de mon olive jaune était espérée, on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! (enfin c’est ce qu’elle disait mémé. Mais elle parlait de tartes, je crois).

    Chapitre 4

     

    Et en trois soufflés à la pomme, le bout de chou citron était né ! Je vous présente donc le petit Abricot.

    Chapitre 4

     

    Quand Citron-Oliver est rentré, je vous dis pas la joie ! Bon, c’est vrai que y’avait pas de raisin raison de tirer la tronche, mais il était content de chez content ! Ça lui a même donné des idées…

    Chapitre 4

     

    Bon le truc c’est qu’après, j’ai rêvé que j’me retrouvais dans un immense champ de clémentiniers… j’ai pas compris le délire. J’en bouffais même pas, c’te frustration !

    Chapitre 4

     

    Mon olive jaune est devenu un papa exemplaire. Il se levait pour le biberon de la nuit, et tout ! Il s’entendait tellement déjà bien avec son fils que j’ressentais sa joie dans mon sommeil, j’vous dis.

    Chapitre 4

     

    Quand je m’suis réveillée, il lui causait de tartes, comme quoi il allait découvrir la vie à coups de pommes citronnées...

    Chapitre 4

     

    Et puis alors, j’vais pas vous faire un dessin…

    Chapitre 4

     

    Oui ! Abricot n’allait pas être le seul orangé de la famille !

    Chapitre 4

     

    Du coup je m’suis mise à la pêche. Parce que bon, pas que les tartes au poisson c’pas bon, mais fallait quand même varier un minimum les plats. Sinon les rejetons, ils allaient tous finir comme mémé ! Ah, tu fais moins ta maligne là-haut, hein ? Il t’a servi à quoi papy ? Que daaaalle ! T’aurais pu faire un effort quand même.

    Chapitre 4

     

    Bon, j’ai pas vraiment encore vu mon citron faire de l’exercice, mais j’peux pas lui en vouloir quand il bosse alors que sa petite famille roupille <3

    Chapitre 4

    Ce fut rapidement l’anniversaire de notre petit Abricot !

    Chapitre 4

     

    On a dû acheter de quoi pondre quatre murs à la salle de bain bricolée qu’on avait, parce qu’il fuyait dès que j’allais me doucher. C’est pas faute d’avoir un magnifique corps constitué de fruits, pourtant.

    Chapitre 4

     

    Je pouvais pas lui en vouloir, il était tellement studieux. Dès qu’il a eu de quoi travailler, il a voulu rattraper le retard de la rentrée passée, sous mon z’yeux bienveillant.

    Chapitre 4

     

    Je l’aime, mais ce môme pète tout, quand même. Il doit tenir de moi, allez savoir.

    Chapitre 4

     

    S’il y a bien un truc qu’il a hérité des Entartées, c’est la bonne humeur ! Dès qu’il a eu fini ses devoirs, il est allé vadrouiller autour du terrain pour causer, qu’il disait ! D’après lui, on fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Euh non, c’pas ça… je crois qu’il disait des bêtises à sa trouvaille, mais c’est pas grave, il est heureux.

    Chapitre 4

     

    Son père est même allé le féliciter, en rectifiant un peu le tir. Il lui a appris le dicton de la famille, histoire de voir s’ils étaient sur la même longueur d’onde. On bosse, on sourit, la vie te dit oui ! A vrai dire, je sais pas exactement d’où ça sort, mais ça nous a toujours réussi. En tous cas, ça lui a plu !

    Chapitre 4

     

    On a décidé de se lancer sans plus attendre dans le mariage. Alors ouais, c’était gravement cheap, on a pas de maison alors comment organiser une super fête ? Enfin, qui c’est que ça dérange, surtout ? Avec mon gros bidou, j’étais encore plus belle qu’il me disait, mon citron. Du coup, y’avait pas besoin d’attendre que les fraises pourrissent. (alors ouais, pourquoi des fraises ? j’suis enceinte, le clicheton est vieux comme mémé, sauf que c’est bon quand même les fraises, ce serait dommage qu’elle pourrissent, non ?).

    Chapitre 4

     

    En deux temps trois flans mouvements, c’était célébré ! Abricot était trop beau dans petit costume.

    Chapitre 4

     

    Moi j’trouve que franchement, j’ai une famille trop cool, et surtout beaucoup de chance.

    Chapitre 4

     

    Mon petit Abricot nous a félicité et m’a dit qu’il était super heureux d’avoir bientôt un petit pépin en guise de frère ou sœur.

    Chapitre 4

     

    Après quoi il est allé goûter sa première part de tarte aux pommes ! Comme j’étais fière.

    Chapitre 4

     

    Quant à moi, c’était gâteau de mariage, confectionné par mes soins s’il vous plaît.

    Chapitre 4

     

    Et il a pas fallu longtemps que pour le grumeau en moi ait envie de connaître les tartes Entartées par lui-même !

    Chapitre 4

     

    Et voici donc… Clémentine Entartée ! :) Maintenant, faudrait peut-être penser à économiser pour une maison...

    Chapitre 4


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :