• Chapitre 4 - 626

    Je n’avais aucune idée de comment expliquer la couleur d’Auruma à Hayden. J’avais peur qu’il me rejette, même si mon but n’avait pas vraiment été de m’attacher ainsi à un humain.

    Chapitre 4 - 626

     

    - T’as qu’à lui dire la vérité !
    - Et risquer de le perdre ? J’crois pas…
    - Bah, tu risques pas grand-chose, finalement !
    - Comment ça ?
    - Ben si tu lui dis pas, soit il le découvre de lui-même et le risque est le même, soit tu l’envoies bouler pour lui cacher et tu le perds aussi…

    Chapitre 4 - 626

     

    - Ouais mais apparemment, ça fait mal de se faire rejeter.
    - Donc tu préfères lui faire du mal ?
    - Elle a raison, ça s’tient.
    - Ouais mais c’est pas gentil.
    - Ouais mais on n’est pas censées s’occuper de ce qui est gentil ou non à faire aux humains.
    - Encore une fois, ça s’tient.
    - Raaah mais fermez-là, j’arrive pas à réfléchir !
    - Tiens d’ailleurs, le voilà.
    - Oula, vous croyez qu’il nous a vues ?
    - Fais genre, fais genre !

    Chapitre 4 - 626

     

    - Salut Hayden…
    - Salut toi ! Comment tu vas ? Ça faisait un moment… je me suis souvenu que tu étais censée accoucher ? Si je me suis pas trop planté sur la date… alors, ce bébé ?... notre bébé ?
    - Hé bien…

    Chapitre 4 - 626

     

    - Il y a un problème ?
    - C’est-à-dire que… comment t’annoncer ça…

    Chapitre 4 - 626

     

    - Tu me fais peur…
    - Je… Je suis désolée, mais… j’ai fait une fausse couche.
    - … Quoi ?
    - La grossesse ne s’est pas déroulée correctement… j’ai perdu le bébé.
    - …
    - Je suis désolée…

    Chapitre 4 - 626

     

    - Tu aurais pu m’appeler…
    - Oui… mais je ne savais pas comment te le dire.
    - J’aurais pu venir avec toi à l’hôpital, pour que tu ne vives pas ça seule.
    - … les contractions sont arrivées comme ça. J’ai fait une flaque et j’ai filé en ville, je suis désolée.
    - … Tu aurais pu m’appeler.
    - Je sais…

    Chapitre 4 - 626

     

    - Je suis désolée…
    - Arrête de dire ça ! Si tu l’étais, tu m’aurais tenu au courant au lieu d’attendre que je vienne, comme ça !
    - Je… Je ne suis pas très douée dans les relations humaines…
    - Ah ben je vois ça, hein ! Je vais même t’épargner de faire des efforts.
    - Qu’est-ce que tu veux dire ?
    - Je me tire !

    Chapitre 4 - 626

     

    Et il était parti… Mais j’avais eu raison, non… ?

    Chapitre 4 - 626

     

    Journal de bord, ici Gamora 626. J’ai le regret de vous dire que vos scientifiques n’ont pas bien géré les émotions qui sont en moi.
    Je suis donc partie au travail pour penser à autre chose. A croire que j’en avais besoin. On m’a demandé de créer un flingue comme j’en avais déjà… les humains étaient donc en retard sur la technologie. Ils avaient besoin de nous la prendre.

    Chapitre 4 - 626

     

    Ceci étant, j’ai pu améliorer leur prototype pour qu’il ne fasse pas QUE geler les gens.

    Chapitre 4 - 626

     

    Bon après… une chaise qui se change en une chaise, c’était pas révolutionnaire.

    Chapitre 4 - 626

     

    Je me suis initiée à la lecture humaine, avec un livre de romance, apparemment. Ce qui me donnait des idées envers Hayden…

    Chapitre 4 - 626

     

    … Mais non. Il était trop tard pour ça.

    Chapitre 4 - 626

     

    Et puis on m’demanda un truc bizarre… fallait que je mette un coton-tige dans la bouche d’une collègue. Peut-être qu’elle, elle avait compris de quoi il s’agissait, puisqu’elle a accepté.

    Chapitre 4 - 626

     

    Lorsque je suis rentrée, je n’avais pas envie de me coucher. Alors j’ai commencé à me faire un petit jardin, surtout parce que celui du labo était naze et qu’on avait besoin de plantes, mais aussi parce que ça avait l’air de me détendre.

    Chapitre 4 - 626

     

    Et je me suis évidemment occupée de ma fille qui, soit dit en passant, était magnifique.

    Chapitre 4 - 626

     

    Les semaines et les mois ont continué à filer. Je voyais Hayden de temps en temps, au loin, qui faisait ses balades… en me retenant de l’appeler et de lui dire combien j’étais désolée.

    Chapitre 4 - 626

     

    Au travail, on continuait de me donner des directives que je ne comprenais pas, et que je ne cherchais finalement pas à comprendre. Même si on avait finalement mis un terme sur la chose : « échantillon d’ADN ». Okaaay. Du coup le suivant, je l’ai demandé à celle qui ne m’aimait pas, du coup son refus ne fut pas très étonnant. Bon, même si j’avais l’air étonnée.

    Chapitre 4 - 626

     

    Je me suis donc tournée vers le blond moustachu, mais il a refusé également…

    Chapitre 4 - 626

     

    Tout comme le rouquin du service.

    Chapitre 4 - 626

     

    - Mais c’pas contre vous hein ! Allez, sans rancune ?
    Haha, tu parles sans rancune. Le prochain qui me saoule, je lui réserve le même sort qu’à François l’Architecte.

    Chapitre 4 - 626

     

    - Et pouf ! Prévenue la grognasse !

    Chapitre 4 - 626

     

    Un matin, j’ai eu la surprise de voir une nouvelle collègue. Oh, une de plus à emmerder ?

    Chapitre 4 - 626

     

    - Bonjouuuur madeumoiselle, comment allez vous ?
    - Ben, bien…
    - Z’avez vu ma super potion ? C’est d’la grenadine en fait, vous en prendrez bien une p’tite goutte ?

    Chapitre 4 - 626

     

    - Ça m’a l’air bien sûr, votre truc là…
    - Mais si mais si, voyons !

    Chapitre 4 - 626

     

    - Alors, on goûte ou bien ?!
    - Non non merci, sans façon…

    Chapitre 4 - 626

     

    Roooh, j’avais apparemment perdu la main. J’ai repéré le moustachu qui avait bu ma fiole la première fois, et j’ai recommencé mon cirque.

    Chapitre 4 - 626

     

    Bingo ! Il était vraiment stupide, celui-là.

    Chapitre 4 - 626

     

    Et puis un jour, ont débarqué au boulot une bande de Sixamiens…

    Chapitre 4 - 626

     

    J’avais jamais vu ça. Même du fond de ma cellule j’en n’avais pas vu autant défiler. Journal de bord, ici Gamora 626. Vous êtes venus me chercher, ou bien ?!

    Chapitre 4 - 626

     

    Au début méfiante de me faire reconnaitre, je me suis dit que peu de Sixamiens devaient savoir qui j’étais. Alors comme je n’avais rien à perdre, j’ai fait la conversation pendant un bon moment avec eux. Ça ne faisait pas de mal de voir quelqu’un de son espèce de temps en temps. Le problème, c’est qu’une collègue a jugé trop étrange que je m’entende bien avec eux ainsi… Du coup…

    Chapitre 4 - 626

     

    Je dois le dire, je me suis un peu laissée emporter. Les émotions, tout ça… Sauf que ça la fait me provoquer encore plus. Et comme je me suis dit que c’était pas la solution de geler tous mes collègues, cette fois, j’ai voulu user un peu de mes mains.

    Chapitre 4 - 626

     

    Des têtes se sont cognées…

    Chapitre 4 - 626

     

    Des pieds ont volé…

    Chapitre 4 - 626

     

    Des bâillements ont même été repérés chez les collègues.

    Chapitre 4 - 626

     

    Journal de bord, ici Gamora 626. Je crois que ma nature première a repris le dessus lors d’un bref instant. Ah oui, et j’ai gagné.

    Chapitre 4 - 626

     

    En rentrant chez moi, j’ai invité l’un des étrangers du labo. Je me suis dit que ça ne pouvait pas me faire de mal, et que j’avais une mission à continuer.

    Chapitre 4 - 626

     

    En enlevant mon déguisement, il s’est tout de suite mis à l’aise. Je ne savais pas s’il était au courant de la future invasion, mais je savais que je pouvais faire jouer mes charmes quoi qu’il en soit.

    Chapitre 4 - 626

     

    Et c’était dans la poche ! Même si ainsi contre lui, je ne pouvais m’empêcher de penser à Hayden… et à quel point ça aurait été mieux si je l’avais eu lui, dans mes bras.

    Chapitre 4 - 626

     

    En tous cas, j’étais arrivée à mon but !

    Chapitre 4 - 626

     

    Un matin, j’ai vu ma fille débarquer dans ma chambre, et là, j’ai fait un arrêt sur image. Elle n’allait certes pas pouvoir m’aider dans ma mission, mais elle allait en faire, des ravages ! Ce qui était sûr, c’est qu’elle avait les yeux de son père…

    Chapitre 4 - 626


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :