• Chapitre 28 - les fruits

    Un soir, Lucas est rentré encore plus dépité que d’habitude. Apparemment, il s’était fait virer, comme ça, sans explication.

    Chapitre 28

     

    Du coup on attendait encore plus qu’il clamse. On l’envoyait faire du sport en lui disant que c’était important qu’il se maintienne en forme et tout ça…

    Chapitre 28

     

    Et ça a fini par payer ! Bon, trois jours plus tard avant même qu’il remonte sur tapis, mais quand même.

    Chapitre 28

     

    Le point positif cette fois a été de voir débarquer Faufau-l’escargot assez rapidement. A croire que le fait de se trouver déjà au sous-sol l’avait aidée.

    Chapitre 28

     

    C’était pas le tout, mais on commençait à avoir une sacrée collection de décédés… J’vous l’dis, ça swing au paradis des tupurris !

    Chapitre 28

     

    L’anniversaire de Pêche est arrivé, et je lui ai fait un gâteau. Mais j’faisais tellement à bouffer en ce moment que ça commençait à m’peser sur le système.

    Chapitre 28

     

    - Hé les gars, vous vous rendez-compte qu’elle souffle ses bougies, ou bien ?
    Je savais pas trop, mais en tous cas ils avaient l’air à fond dans leur truc.

    Chapitre 28

     

    Et ils sont restés dans leur délire quand elle a fini par grandir. Bon, pas trop quand même, alors je l’ai emmenée faire les boutiques.

    Chapitre 28

     

    Bon alors, mieux ?

    Chapitre 28

     

    - Hé m’man, t’as remarqué que t’étais pleine de paillettes ? C’est quoi cet accoutrement ?

    Chapitre 28

     

    - Ah t’as remarqué ?
    - Un peu oui, c’est tellement court que…
    - Roh ça va, j’ai l’âge.
    - T’as peut-être un peu trop d’âge, justement.

    Chapitre 28

     

    - Pêche Trucmuche Entartée, attention hein ! J’passe un coup d’fil à mamie Pomme tu vas rien comprendre !
    - Ouais, bref, et donc ?
    - Ben c’est un nouveau parti pour les présidentielles, et comme j’aime leur programme et qu’ils ont l’air encore plus dérangés que la famille, j’me suis dit que ça pouvait être fun.
    - …

    Chapitre 28

     

    Et pour honorer mes propos, mamie a débarqué une nuit pour… s’occuper du jardin. Franchement, ils avaient rien de mieux à foutre, les fantômes ?

    Chapitre 28

     

    Comme au petit matin elle y était encore, Pêche s’est dévouée pour l’aider. Enfin, c’était surtout parce qu’elle avait pris un petit job qui lui demandait de progresser en jardinage, mais quand même.
    - Bon alors, t’arraches comme il faut ?!
    - Mais évidemment, roooh ! Si t’es pas contente j’te laisse finir toute seule, hein.
    - Pour ce que ça va changer…
    J’vous l’avais dit, y’avait une sacrée ambiance.

    Chapitre 28

     

    A l’intérieur de la maison, c’était sympa aussi. Maintenant, on avait carrément le facteur qui entrait par la porte de derrière pour aller déposer les factures dans la boite aux lettres de devant. Non mais ça déc.onnait sec !

    Chapitre 28

     

    De mon côté, je continuais de cuisiner, et même que j’étais pas loin du haut de la pyramide !

    Chapitre 28

     

    Pour compenser, on faisait régulièrement des séances de sport en couple, avec mon Samichou d’amour.

    Chapitre 28

     

    Et comme de bonnes nouvelles n’arrivaient jamais seules, j’étais plus qu’à deux paliers du sommet d’mon job ! Peintre pro que j’étais déjà devenue, et on m’avait offert un chevalet trop stylé <3

    Chapitre 28

     

    Sinon, les moments en famille étaient toujours aussi intéressants. Les filles causaient sans qu’on comprenne rien, même si j’arrivais à choper deux trois mots qui me laissaient entrevoir l’avenir scientifique dans lequel Pêche voulait se lancer. Apparemment, elle voulait manipuler génétiquement les fruits et légumes pour que la famille soit encore plus badass avec les tartes.

    Chapitre 28

     

    Et puis l’anniversaire de Nectarine arriva…
    - JOYEUX ZANNIVERSAIIIIIRE, T’ES PAS EN FACE POUR SOUFFLER TES BOUGIIIIIIIIES ♫

    Chapitre 28

     

    Et BOOOOOOM. Alors, c’était qui la plus belle ?

    Chapitre 28

     

    Voilà. Donc, Nectarine avait dans l’idée de se lancer dans la pâtisserie, parce que non seulement c’était ne pas trahir l’esprit et la tradition de la famille, mais elle sentait qu’elle avait l’âme d’une commerçante. Alors moi, j’étais contente.

    Chapitre 28

     

    Peu après, Samichou s’est tapé un coup d’vieux. Je comprenais pas pourquoi on zappait chacun de ses anniversaires, j’vous avouerais… Lui qui travaillait ses abdos pour moi, c’était dommage de le couper dans son élan, quand même.

    Chapitre 28

     

    Et puis vint le soir où j'ai fini prêtresse cuisinière, et où j’ai sorti mamie Pomme par la peau invisible du cul de sa tombe, pour lui faire poser ce dernier sur un tabouret.
    - Hé ben qu’est-ce qu’il y a, qu’est-ce que c’est tout ça ?
    - Mamie pomme, les tartes, les tartes, mamie Pomme !... Bon alors, T’ES HEUREUSE OU BIEN ?!

    Chapitre 28

     

    - Oh ben oui ! Il était temps tiens ! Mais…
    - … Quoi, encore ?
    - C’est quoi ça, là ?
    - De quoi, ça ?... Oh, ça ? Des crumbles mamie. Et des gressins, faits avec amour par ton arrière-petite-fille.
    - Ah. Okay. Bon ben t’as fait des tartes, c’est déjà ça.
    - …

    Chapitre 28

     

    Bon, finalement, elle était contente.

    Chapitre 28


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :