• Chapitre 26 - les fruits

    Souvent, Pêche et Cerise se retrouvaient toutes les deux à table, et tapaient causette. Du coup, j’étais jamais loin pour veiller au grain… sait-on jamais c’que la rouquine pouvait lui raconter.

    Chapitre 26

     

    Maman était devenue ranger de l’espace ! Mais elle avait carrément besoin de vacances.

    Chapitre 26

     

    Entre Sam et moi, tout allait bien ! C’était de mieux en mieux d’ailleurs, tellement qu’il en déplaçait son bras. Bref, la passion ne s’arrêtait pas et c’était tout ce qui comptait. Bon, quand Lucas s’foutait pas au milieu, hein.

    Chapitre 26

     

    Et puis on a entendu un PLOP à l’étage…

    - Donc c’est celle-là, notre chambre ?

    Chapitre 26

     

    - Ouais frangine ! Tu peux prendre le lit que tu veux. Sauf le bleu, c’est le mien.

    Chapitre 26

     

    Bizarrement, c’était un poil tendu à table.

    Chapitre 26

     

    Jusqu’à ce que Pêche se mette à faire des Z alors qu’elle était debout… elle débloquait complètement c’te famille.

    Chapitre 26

     

    Une après-midi, je suis rentrée à la maison en voyant que les filles avaient laissé traîner des bouquins sur le comptoir. Alors j’ai voulu les prendre pour les ranger…

    Chapitre 26

     

    Sauf qu’un papier en est tombé.

    « Wesh, c’est Cerise. Je me tire ! Ras-le-bol de voir ta tronche. Mais un jour… je va reviendre ! Tu verras. »

    Je vous avoue que ma première réaction fut de sauter au plafond. Qu’elle revienne, j’l’attendais ! En tous cas, elle était plus là, haha ! J’ai même fait encadrer son petit mot dans le salon.
    Du coup, quelques heures plus tard, c’est maman qu’est venue me voir comme si elle me filait l’info de l’année.
    - T’as vu ? Non mais t’as vu ?! Elle s’est tirée !
    - Ben je sais m’man !

    Chapitre 26

     

    - C’est ta faute j’suis sûre ! Si vous vous entendiez mieux, elle serait pas partie.
    - M’enfin, elle a l’âge de se tirer hein, elle peut bien faire sa vie.

    Chapitre 26

     

    - Oui mais bon, moi, elle va me manquer. Pis j’veux savoir si elle se trouve un mec, si elle fait des gosses…
    - T’inquiète, ça, on le saura. Crois-moi ! T’façon elle peut bien faire des triplets, ça changera rien à ma vie.
    - Non mais ça va hein, elle est plus là, ça sert à rien de continuer cette petite guéguerre. Moi, je comprends pas qu’elle soit partie comme ça…
    - Eeeeh… ben j’m’en tamponne le cactus dans la bouillabaisse quoi ! Si t’es pas contente, t’as qu’à aller faire la vieille qui râle, mais chez elle.

    Chapitre 26

     

    Y’avait pas d’doute, moi, j’étais bien heureuse. Contrairement aux vieux, et notamment Lucas qui passait déjà son temps à chialer les morts… ça s’arrangeait pas.

    Chapitre 26

     

    Même qu’on voyait souvent Faufau-l’escargot fureter autour de la maison. A coup sûr, elle avait capté que y’avait du potentiel dans la maison, ça pouvait clamser à tout moment. Et comme elle avait déjà merdé à arriver en retard les fois précédentes…

    Chapitre 26

     

    Alors okay y’avait une ambiance spéciale dans le coin, mais on pouvait pas m’enlever ma joie de ne plus voir la sale tronche de Cerise devant mon bol d’haricots-saucisses. De temps en temps, on avait de jolies visites comme celle de Prune qui avait enfin rencontré Sam. Elle a voulu lui raconter qu’elle avait trouvé l’amour et qu’elle était aux anges, tout ça, mais elle s’est rendue compte que tardivement qu’il était pas du genre à papoter comme les filles.

    Chapitre 26

     

    Mais je crois que ça lui a fait pousser des ailes, son histoire…

    Chapitre 26

     

    - Pastèque Entartée, tu es la femme de ma vie, mon tout, ma plus belle découverte, la folle qui a rempli le petit trou de mon cœur.
    - Woloh, t’y vas à fond en plus.

    Chapitre 26

     

    - Je sais. Bon, tu veux bien m’épouser, ma gazelle en sucre ?
    - Attends attends, j’examine.

    Chapitre 26

     

    - Ah ouais quand même, t’as mis le paquet.
    - Rien n’est trop beau pour toi !
    - Sans rire, t’en fais pas un peu too much ?

    Chapitre 26

     

    - Alors tu dis oui ? Je peux me relever ?
    - Attends regarde, je l’essaie !

    Chapitre 26

     

    - Bon allez, c’est d’accord. Mais c’est bien parce que c’est toi, mon Samichou !
    - Ah ben j’espère bien… je t’aime, jolie Pastèque.
    - Moi de même ! Allez viens, on fait un smack.

    Chapitre 26

     

    - Youhouuuu !
    - La vache, tu pourrais prévenir !
    - C’moi qu’tu traites de vache ?
    - Meuh non, toi tu es uneuh jolie hirondelle qui s’envoleuh dans la rosée du matin !
    - Je préfère…

    Chapitre 26

     

    - Hé les filles, devinez quoi !
    - M’man je sais, j’étais en arrière plan depuis le début…

    Chapitre 26


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :