• Chapitre 26 - 100 bébés

    De temps en temps (surtout la nuit) je m’autorisais à souffler un peu, en piquant une tête dans la piscine. Mais je devrais peut-être songer au jacuzzi pour l’option détente, parce que bon. Pas que j’en avais besoin, mais presque.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Surtout que maintenant que j’étais la seule adulte à la maison, sans compter la fausse déesse de mes deux… c’était un poil compliqué de pas mourir d’épuisement à cause de mes activités tout en surveillant les filles du mieux que je le pouvais. Autant vous dire que des fois, j’essayais de rassembler tout le monde au moment qui m’arrangeait le mieux. Après les devoirs, elles allaient à l’école, et moi au dodo.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Et puis finalement, Ariane avait obtenu son A !

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Pas de doute, c’est bien la fille de son père. (Komcépié en puissance)

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Un p’tit tour par la commode, mais pas pour grand-chose, elle était assez contente de son apparence.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Pour m’aider un peu, elle a redonné du service au chevalet de maman.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Quant à moi, j’ai accueilli un des nouveaux voisins qui passait dans le coin. Pas vilain, le bougre ! Disons plutôt que le style me changeait un peu.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Tout fut rapidement dans la poche, vous vous en doutez.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Et pendant que Zeus popait du berceau, absolument tout mignon qu’il était…

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    J’atteignais le dernier niveau en jardinage ! Si si j’vous jure, ça m’rendait heureuse. Ça s’voyait pas ?

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Le problème dans cette maison, c’est que le « bonheur » ne pouvait pas durer bien longtemps. Et cette fois, c’était la pire de toute. J’ai accouru devant la piscine en entendant les cris de mes jumelles, qui sonnaient plus comme de la détresse que comme de l’amusement. En trois mots : elles se noyaient. Ou en tous cas en donnaient fortement l’impression.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Et qui était là, bien sagement, à regarder le truc sans rien faire ? Bingo. Peut-être même que c’était elle qui avait encouragé le truc avec ses pouvoirs psychiques chelous.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    - Bon t’es gentille mais je commence à en avoir ras-la-casquette de tes co.nneries !

    - Non mais calme toi !

    - Que j’me calme ?! Alors que mes filles sont à trois mètres de toi, en train de se noyer ?! T’ES SERIEUSE ?!

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    - Beh, faut bien te mettre des bâtons dans les roues, un peu.

    - Sans dec ?

    - Ta grand-mère n’avait qu’à pas me profaner.

    - Tu crois que je paie pas pour elle déjà ?! T’as malédictionné ma famille sur des générations !

    - Hee beeeen t’avais qu’à mieux surveiller tes gosses. Voilà, t’as été une mauvaise mère !

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    - … Elle est sérieuse, ton excuse ?

    - Ben quoi ?

    - Allez casse-toi.

    - Hein ?

    - Casseuh-toi !!

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    Je savais pas vraiment si elle avait capté le message, mais je l’ai entendue rentrer en maugréant bien comme il fallait.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    De dehors, on l’entendait crier à l’étage, certainement sur m’sieur lapin qu’avait rien demandé, le pauvre.

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     

    M’enfin vu qu’elle avait déjà pété la maison de poupées des filles, il restait plus grand-chose comme jouets sur lesquels passer ses nerfs… Si j’ferme les yeux et que je les rouvre, elle sera partie vous croyez ? Non parce qu’elle va me tuer, je crois.

     

     

    Chapitre 26 - 100 bébés

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :