• Chapitre 17 - les bleus

    Maintenant que nous avions mis un terme à la naissance d’enfants, il était drôle de voir les filles spéculer sur qui serait nommée héritière. Je ne savais pas si elles avaient compris ou non cette histoire de bleu, mais elles devaient encore espérer avoir une dérogation.

    Chapitre 17

     

    Peu après, Banshee a grandi dans un nuage chelou de lumière. C’était ça de zapper son anniversaire.

    Chapitre 17

     

    J’vous le dis de suite, c’est mon portrait craché, mais en noir. Si si. Bon, ceci étant, elle nécessitait elle aussi de passer par un bon relooking.

    Chapitre 17

     

    - Bon alors, vous avez vue non ? J’suis en bleu ! Bon, ça c’est mon pyjama, mais vous m’avez vue non ?
    - Mais oui, on t’a vue…
    - Bon alors, ça compte nan ?!
    - Pas sûr…

    Chapitre 17

     

    - Hé ben alors, comment ça farte papa ?

    Chapitre 17

     

    - Moi, ça va… mais on a accueilli tes sœurs y’a peu.
    - Accueilli… comment ça ?

    Chapitre 17

     

    - Ben avec ta mère là haut, tu sais.
    - Mais… mais… c’pas possible ! Elles auraient pu prévenir quand même !

    Chapitre 17

     

    - Hé ben, ravi que ça t’rende triste !
    - Roh ça va hein, toi t’es mort depuis belle lurette et j’te vois toujours. Pis t’es drôle de m’apprendre ça comme ça toi, j’l’avais franchement pas vu v’nir !

    Chapitre 17

     

    - Ah pis on a Sarah aussi.
    - La chérie de Yerik ?
    - Tout juste. Bon, on s’connait pas vraiment mais c’est assez fun pour le moment…
    - Heureuse d’apprendre que c’est l’éclate pour vous ! Tu m’excuses hein, mais avec le boulot toussa… j’en peux plus moi. Pis alors quatre mortes d’un coup, tu m’achèves…

    Chapitre 17

     

    Après ces merveilleuses nouvelles, j’étais ravie de vous apprendre que Vhalia avait décidé de se lancer dans la boisson mixologie.

    Chapitre 17

     

    Même si elle maîtrisait pas tout à fait encore ça, et que c’était un poil dangereux…

    Chapitre 17

     

    Toruk a fêté son anniversaire, avec le soutien de ses sœurs.

    Chapitre 17

     

    Et a sauté de joie juste après en annonçant qu’il se barrait de cette maison de fous. Rapport au fait que les filles se battaient pour savoir qui était l’héritière et que de toute façon, « c’était qu’un mec ».

    Chapitre 17

     

    Du coup il a disparu avec un p’tit bisou un peu honteux et ce fut à Lena de souffler ses bougies peu après.

    Chapitre 17

     

    D’ailleurs ça a tellement emballé Nel qu’elle en a bugué à travers la chaise.

    Chapitre 17

     

    Elle m’a dit qu’il fallait l’appeler de suite si elle était l’héritière, avant de partir vivre chez son frère. Personne n’avait l’air d’avoir compris que ladite héritière était déjà désignée et que tout le monde aurait pu le comprendre en se creusant un peu la tête. Bon, Marc le savait, quand même. Ça n’empêchait pas d’avoir une bonne ambiance à la maison de toute façon. En tous cas, les filles s’entendaient bien.

    Chapitre 17

     

    Et puis un jour, mon chouibou d’amour à dû fêter son anniversaire. Oui, dû. Parce qu’il avait terminé ses belles années !

    Chapitre 17

     

    Aïe aïe aïe… tout gris, qu’il était devenu !

    Chapitre 17

     

    Mais bon, ça ne m’empêchait pas de l’aimer.

    Chapitre 17

     

    Nel est revenue une après-midi en sautillant de partout parce que c’était son anniversaire aussi.

    Chapitre 17

     

    Elle a donc soufflé, et…

    Chapitre 17

     

    … Vous avez cru que c’était la fin, pas vrai ? Hé bien non, et laissez-moi vous dire que la chance continuait d’affluer. Elle était ma-gni-fique ! Elle me ressemblait certes un peu moins que Vhalia ou Banshee, mais restait infiniment belle et surtout, avait MON bleu.

    Chapitre 17

     

    Depuis ce moment, le seul truc dont elle parlait vraiment (vous savez, les ados, toussa…) c’était la musique. Alors on lui a acheté une guitare, ça lui a fait plaisir (et elle nous foutait la paix, accessoirement).

    Chapitre 17

     

    Le seul problème, c’est qu’il fallait qu’elle s’entraîne… à la maison.

    Chapitre 17

     

    Bref, la vie continuait et tout allait relativement bien. Jusqu’à ce que je veuille faire le ménage et qu’une des chambres s’est trouvée être… occupée.

    Chapitre 17


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :