• Chapitre 14 - 100 bébés

    Si je voulais commencer à prendre la suite de maman, il fallait déjà que je commence par finir mon cursus scolaire. Et pour ça, il fallait bosser à fond !

    Chapitre 14

     

    Whaaaat, une nana d’la classe avait trompé son mec avec sa voisine et… non non, les devoirs.

    Chapitre 14

    Maman, elle, comme elle pouvait enfin se la couler douce, elle faisait un peu tout c’qu’elle voulait. Bon, en gros elle faisait la même chose qu’avant sans avoir à courir après les mecs. Du coup, elle bichonnait son jardin…

    Chapitre 14

     

    Elle continuait de peindre pour renflouer le budget du foyer, le temps que j’arrive à gagner suffisamment avec mes livres… même si la vieillesse avait dû lui retourner le cerveau un chouïa. Enfin je sais pas, c’était moi ou elle gribouillait plus qu’elle ne peignait ?

    Chapitre 14

     

    Et puis elle essayait de bricoler la baraque histoire que je récupère pas un machin déglingué. Bon, c’est surtout qu’elle voulait se lancer dans l’herboristerie sans avoir ramené les bonnes plantes de Granite Falls. Forcément, ça coinçait. Du coup elle trouvait d’autres occupations…

    Chapitre 14

     

    Un matin, Pontos est sorti de son berceau, avec les bras tout flasques.

    Chapitre 14

     

    Enfin non, suffisait qu’il atterrisse correctement quoi.

    Chapitre 14

     

    Ça commençait à faire beaucoup, niveau petits frères. Même qu’ils se réunissaient dans la chambre à bébés, allez savoir pourquoi, pour causer de trucs que j’captais pas vraiment. Comme c’était un poil flippant, je cherchais pas plus que ça.

    Chapitre 14

     

    On a fêté l’anniversaire de Persès, parce qu’il était super bon en classe apparemment. Ouais, maman m’a expliqué qu’il fallait faire bosser les gosses super bien pour qu’ils finissent leurs cursus super vite pour qu’ils se barrent de la maison super fissa. Voilà voilà.

    Chapitre 14

     

    Et pouf ! Bon, ça faisait un peu la tronche quand même, mais il était pas moche le bougre.

    Chapitre 14

     

    Même si avec un sourire, ça passe quand même tout de suite mieux.

    Chapitre 14

     

    Et puis comme j’étais trop forte, j’ai fini par pouvoir me barrer du lycée. C’était pas très reluisant, mais à moi la relève de la malédiction ! Autant qu’on avance, quoi.

    Chapitre 14

     

    A part un poil de maturité en plus dans le visage, y’avait pas grand-chose à annoncer. Comme maman me prenait la tête pour retourner à Granite Falls, j’ai craqué et je l’y ai renvoyée. Qu’elle aille bisouiller l’ermite, tiens !

    Chapitre 14

     

    En attendant, j’ai pu aller fouiller dans ses fringues pour lui piquer une robe. Voilà.

    Chapitre 14

     

    J’ai profité que les garçons soient endormis pour aller me présenter à l’arbre d’Aphrodite, histoire qu’elle s’fasse à l’idée que je prenais la suite du schmilblick et tout ça…

    Chapitre 14

     

    - Apparemment, il faut t’arroser… vive la logique, arroser un arbre gigantesque pour qu’il t’ouvre son toboggan ! Déesse tarée.

    Chapitre 14

     

    Au petit matin, comme maman n’était toujours pas revenue, j’ai installé les gosses devant leur bol de céréales et leurs dessins animés avant de faire un saut en ville. ‘Paraît qu’on pouvait y trouver des mecs, et comme il fallait bien commencer quelque part…

    Chapitre 14

     

    J’suis donc allée à la bibliothèque et je suis tombée sur Poséidon, un de mes frères que j’ai donc pu enfin rencontrer…

    Chapitre 14

     

    Sauf que des Halliwell, y’en avait de partout ! Hélios et Chronos trainaient dehors…

    Chapitre 14

     

    Et puis Dionysos a squatté aussi. Au moins, j’ai pu faire connaissance de ma propre famille.

    Chapitre 14

     

    Entre deux, y’avait aussi des gars chelou…

    Chapitre 14

     

    Du coup j’ai appliqué la méthode de maman : carrément squatter chez les voisins ! Et ça a marché. Ils sont même tous sortis pour m’accueillir. Huhuhuhuuu

    Chapitre 14

     

    On a donc papoté et j’en ai ramené un à la maison, parce qu’il fallait bien démarrer avec celui-là ou un autre…

    Chapitre 14

     

    J’ai commencé à mettre en pratique mes charmes naturels, aidés un peu par la perspective de ma tâche. Avec maman qui veillait au grain au fond du salon, comme si elle s’apprêtait à intervenir à tout moment pour me dire si je faisais les choses correctement ou non.

    Chapitre 14

     

    Comme tout se passait bien, j’ai pas eu à me taper la honte. Premier ba.iser, check ! Bon, au milieu des frangins par contre, pas trop le choix.

    Chapitre 14

     

    Pendant que je virais maman de sa chambre pour récupérer le lit le plus décent de la maison, Hypnos soufflait ses bougies…

    Chapitre 14

     

    Allez allez on s’active, j’veux d’la place pour mes mioches, moi !

    Chapitre 14

     

    D’ailleurs, en parlant de mioches…

    Chapitre 14


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :