• Chapitre 13 - les tambours

    Pendant les trois jours où Sera n’était qu’un bébé, Cloud avait trouvé une nouvelle occupation : l’enquiquiner. En dehors d’aller à l’école, s’occuper des camarades trop lourds, et faire ses devoirs évidemment. Au moins, ça lui faisait penser à autre chose. D’ailleurs, Sera n’était pas un bébé terrible. Les seules fois où on l’entendait – en dehors des couches remplies et de l’estomac qui grondait -, c’était lorsque son frère faisait mine de lui raconter une histoire incroyable. Peut-être essayait-il aussi de la chatouiller. Allez savoir…

     

    Chapitre 13 - les tambours

     

    Le matin qui suivit cette tendre période, Judie se leva en entendant le berceau faire du bruit. Pas de doute, c’était l’heure ! Tangage™ et étoilage™ étaient au rendez-vous. Et il était inutile de décrire à quel point madame était pressée de connaître sa fille. Qui l’aurait cru ?

     

    Chapitre 13 - les tambours

     

    De toute évidence, si Cloud était le portrait de son père, Seraelle pouvait rassurer sa mère sur la descendance de ses jolis traits.

    - C’était à ça que tu ressemblais, petite ?

    - Ouais.

    - Dis donc, t’aurais pu avoir l’air sympathique si je ne te connaissais pas si aigrie.

    - Parce que je le suis toujours autant ?

    - Pas vraiment. Mais disons que t’avoir connue en mode senior n’a rien aidé.

    - Ouais ben crotte, Sera ne finira pas forcément comme moi.

    - Espérons-le.

     

    Chapitre 13 - les tambours

     

    Comme son frère dormait encore profondément, Sera a profité de la tranquillité de la maison pour rattraper son retard écolier. En tous cas, pour ce qui était de ressembler à Cloud pour son sérieux, il n’y avait pas besoin de les faire se rencontrer pour constater la chose.

     

    Chapitre 13 - les tambours

     

    En revanche, la petite s’accoutumait un peu moins à leur façon de vivre. Certes elle n’avait rien connu d’autre, mais peut-être avait-elle l’impression de ne rien réussir de bon à tout casser sur son passage comme elle le faisait. Le souci ne venait pourtant pas d’elle, mais d’un ameublement de qualité douteuse, on s’en doutait bien.

     

    Chapitre 13 - les tambours

     

    Alors quand il le pouvait, Cloud essayait de la rassurer. Il fallait dire que pour lui, tout allait bien, surtout quand on avait un père tel que monsieur J à qui on ressemblait autant. La maison lui plaisait, il aimait ses parents, les diverses activités pleuvaient à l’intérieur comme autour du terrain, et même ses camarades d’école, qui pourtant lui faisaient toutes les misères du monde, n’arrivaient pas à lui mettre le moral au plus bas. Alors qui de mieux pour encourager Sera à sourire ?

     

     

    Chapitre 13 - les tambours

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :