• Chapitre 12 - les amnésiques

    Dana était très à cheval sur sa ligne. Elle trouvait qu’on « ne foutait » rien et qu’il était donc trop facile de se laisser aller et grossir. Ce qui était assez paradoxal avec le fait qu’elle était d’accord sur un point : on n’avait pas le choix de tout faire nous-mêmes, suer pour créer des choses, marcher loin pour être tranquille, bref, elle reconnaissait la vie à la dure sans l’aimer. Pas très différent de quand elle était enfant, finalement. On avait donc souvent droit à Dana qui mourait sur le tapis de course…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Alors que Clarke faisait la seule chose qui ne l’embêtait pas trop : creuser, pour changer. Hé oui, Clarke était censée être la délicate, hein.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Pour ma part, j’étais surtout plongée dans l’échiquier que j’avais réussi à construire et que Rose m’avait demandé à la base. C’était pas fastoche, mais je sentais que c’était important.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    En tous cas, Dana se sentait plus à l’aise dans la réflexion que ça demandait plutôt que dans la construction de meubles.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Alors je me creusais les méninges…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Jusqu’à être heureuse de trouver comment faire…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Et de me rendre compte que non, Dana me battait de toute façon. Bon, au moins, ça me rassurait sur l’état de santé mentale de ma fille.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Bon, sauf quand elle agressait limite Kitaï qui arrivait dans le coin…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Là, je l’avoue, je me demandais ce qu’il se passait dans sa tête.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Surtout que, le pauvre, voulait simplement savoir où se trouvait Clarke.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - Hey Kitaï ! Comment ça va ?

    - Ben super ! Ça te dirait qu’on aille s’promener ?

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - Ah mais non j’peux pas, trop occupée tu comprends ! Et tu saurais pas où est Caleb par hasard ?

    - Euh…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Ouais, les problèmes d’ado dans toute leur splendeur. Vous en faites pas, il s’en remettra le Kitaï ! Après je disais ça, mais quand ça allait être à mon Noah de faire face à ces difficultés de la vie, j’allais certainement moins prendre ça à la légère. Mais pour le moment, il restait mon garçon adoré. D’ailleurs, lui aussi avait succombé à l’appel de l’échiquier…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Mais comme ça l’emballait pas plus que ça, il passait surtout son temps à arbitrer les parties de ses sœurs quand ça sentait le crêpage de chignon.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Certains jours, il se faisait embarquer dans leurs escapades, même si ça ne plaisait que moyennement à tout le monde. Quand ils rentraient, je ne savais dire s’ils faisaient la tête parce qu’ils se sentaient seuls au monde, parce que c’était trop plein de bébêtes, parce qu’ils étaient fatigués…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Souvent, je les entendais piailler sur les suppositions qu’elles faisaient quant à leur prochaine sortie. Entre les futures découvertes d’objets et possiblement de civilisations cachées, ça y allait bon train.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - Vous savez, y’a aucun beau mec qui va surgir de nulle part pour vous emmener sur son cheval blanc vous épousailler au clair de la lune, hein.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    … Et bien souvent aussi, Rose prenait soin de mettre fin à leurs rêveries, en étant toute fière d’elle.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Ce qui me faisait bien rire, du fond de mon frigo que je réparais un jour sur deux.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Ouais, je m’afférais constamment dans la maison. Pour construire, améliorer, réparer… je leur avais même confectionné une espèce de jeu en bois sur lequel fallait lancer des bouts de fer, histoire de changer un peu de l’échiquier de temps en temps. Ça plaisait à Dana qui se révéla encore une fois plutôt douée.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Quand elle ne regardait pas juste après si les autres campeurs avait loupé son exploit ou non.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Et pour continuer sur le sujet des animations, Rose avait pris la relève de ses sœurs en ce qui concernait l’intérêt pour le dessin. Lorsque son père lui a demandé confirmation sur l’endroit où Clarke avait originellement trouvé l’entrepôt avec les cartons remplis de cahiers et autres affaires de bureau, elle a pu lui apprendre qu’il y avait en fait deux bâtiments : un petit avec les cartons, et un second qui avait la moitié de son toit cassé et recouvert de verdure, qu’ils n’avaient pas réussi à ouvrir. A inspecter…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Comme vous mourrez certainement d’envie de savoir comment s’en sortent les colorés et surtout quel est le sexe de leurs bébés brailleurs, sachez qu’après leur avoir laissé le temps de profiter de leur petite famille, nous avons fini par débarquer chez eux pour les présentations officielles.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Non sans une Cléo complètement shootée à la vitamine C pour faire bonne figure.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Nous avions donc là des jumelles, répondant aux noms d’Alyssa et Elizabella, directement envahies par Anya et Savannah.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Quand ça n’était pas les jumeaux de la première génération qui gagatisaient devant elles. Au moins, Octavia pouvait passer son manque de fille comme ça.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Ça lui redonnait le sourire, et j’en étais bien heureuse. Quant à Lincoln, il en profitait pour glisser à Anya que Clarke cherchait son fils depuis plusieurs semaines sans arriver à mettre la main dessus…

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Alors forcément, quand on parlait du loup…

    - Ben… T’étais où toi ?!

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - Pardon, j’ai été très pris par un truc ces derniers temps…

    - Quoi, comme truc ?

    Ouais, il était donc assis là tranquillement, avant d’inviter ma fille à le suivre, parce qu’apparemment, c’était « enfin prêt ». A ce qu’elle m’a raconté, en tous cas.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Il l’a emmenée dans un coin du désert un peu plus vert, ou d’anciennes structures étaient toujours intactes.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - C’est bien beau tout ça mais… pourquoi ?

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - Voilà… je savais pas comment te le dire. Du coup, je me suis dit qu’un signe parlerait mieux que moi.

    - … Me dire quoi ?

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - Déjà… je suis désolé de ne pas m’être pointé au campement ces derniers temps, enfin en dehors de chez moi… ma mère m’a dit que tu me cherchais.

    - Ben ouais ! J’ai pas compris où t’avais disparu…

    - J’étais ici… à faire ça pour toi.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    - Ça quoi, exactement ?

    - J’ai fait pousser des fleurs. Bon, comme ça, ça a l’air con je sais. J’ai trouvé les graines, j’ai entretenu les pousses, jusqu’à ce qu’elles donnent de vraies plantes. Et je les ai disposées… en forme de cœur. C’est… c’est pour toi, en fait.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Mignon, hein ? Elle a une très bonne mémoire ma fille. Après ça, et avant qu’elle ait vraiment pu réagir, il a tenté le tout pour le tout. Quel homme, ce Caleb ! Romantique et fonceur, j’pouvais pas espérer mieux.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Il n’a pas pu cacher sa joie longtemps, même si ma fille était plutôt du genre deux d’tension.

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     

    Après ça, elle s’est plus ou moins barrée en courant pour venir me raconter. Avec une banane certaine sur la tronche, parce que même si elle ne l’avouait pas encore, c’était exactement pour ça qu’elle avait fortement ressenti le manque de Caleb sur le campement…

     

     

    Chapitre 12 - les amnésiques

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :