• Chapitre 1 - les amnésiques

    Je restais un moment à l’entrée de la tente à regarder cet homme que je n’arrivais pas à replacer. Une connaissance ? Un ami ? De la famille ? Aucune idée. D’ailleurs, je n’avais aucun souvenir d’une dite famille. Plissant les yeux, je creusais un peu plus la question. Au bout de quelques secondes, je me rendis compte d’une chose : je ne me rappelais de rien. Bien sûr, le chant des oiseaux, bien se comporter à table et toutes ces choses acquises et bien enfouies dans ma tête, ça n’avait pas bougé. Mais des souvenirs personnels, j’étais incapable de m’en rappeler.

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    Je passai les quelques heures qui restait de soleil à rester dans mon coin, sur un rocher, à l’écart de cet homme et des voisins que je voyais de temps en temps, autour de leur feu. J’étais perdue, au propre comme au figuré. Je n’avais rien dit et avais quitté la tente en dévisageant cette tête cuivrée sans me laisser le temps de me demander s’il allait me faire du mal. Bizarrement, il n’avait pas cherché à me suivre ni à me parler. Lorsque ma tête eut fini de jouer du tambour, et que j’avais passé la phase « panique » sur moi-même, je consentis à revenir vers la tente bleue. Il était là, et se leva quand il me vit arriver.
    - Ça va mieux ?

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    Bon, déjà, il n’avait pas l’air de vouloir me bouffer. Je me frottai le front.
    - J’ai encore un peu mal de partout, mais ça va passer j’imagine…
    - Oui, il faut te donner deux trois jour et ça va aller. Je m’appelle Lincoln, et toi ?
    J’ouvris la bouche sans émettre un son. Mon prénom ? … Clarisse ? Kathy ? Annabelle ? Je cherchais de longues secondes au fond de ma mémoire.
    - Lexa… Lexa, je crois.

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    Il hocha la tête.
    - Okay, Lexa. C’est joli.
    Je souris légèrement, chose que je n’aurais pas cru possible il y avait encore quelques heures. Finalement, je pris une inspiration et indiquai le campement.
    - Alors… C’est quoi tout ça ?
    - Cet endroit ?
    - Ben cet endroit, ces gens, pourquoi je me souviens de rien, et tout quoi… enfin prends-le pas mal hein mais je crois pas te connaître. Mais me souvenir de rien me rend dingue.

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    - C’est le cas pour nous tous, ici.
    - Comment ça ?
    - T’es pas la seule à t’être réveillée dans une tente en ayant mal partout et sans te souvenir de rien. Pour nous huit, ça a été pareil.
    - Sérieusement ?
    - Oui. Les premiers arrivés ont quelques semaines déjà. Anya et Finn se sont réveillés dans la tente Beta d’abord, puis ils ont accueilli Savannah dans la Gamma, puis ça a été moi ici, dans l’Alpha. Ensuite Ezra a débarqué dans la Delta, Sully a rejoint Savannah, Octavia a rejoint Ezra et tu es arrivée hier. Personne ne se souvient de quoi que ce soit. On ne sait pas pourquoi on est ici, pourquoi à part nous, il n’y a personne dans ce désert. Alors comme on n’a aucune indication et qu’il serait bête de se tuer à voir s’il y a autre chose derrière le désert (crois-moi on a essayé, il est grand…), ben on en est venus à la conclusion qu’il nous fallait nous débrouiller ici, avec ces campements.
    - Mais… on nous aurait amenés ici ? Qui ? Et pourquoi ?!
    - On n’en sait rien…
    - Mais c’est insensé !

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    Il acquiesça de nouveau, et je me pris la tête dans les mains en plissant le front. Mais qu’est-ce qu’il se passait vraiment ? Je devais rêver, c’était pas possible autrement. Je soupirai et baillai ; Lincoln m’invita à aller dormir un peu. Je le vis entrer dans la tente et me rendis compte que c’était ainsi : deux par deux, nous avions un campement apparemment attitré, et je devais aller dormir avec un inconnu.

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    Je passai la nuit à rêver de trottinette à rubans roses, de balançoires et de rires. Si la sensation était plaisante, c’en était une toute autre qui me ramena à la réalité lorsque je m’éveillai. Mais cette fois, mes membres ne me faisaient plus tant souffrir. Je regardais à côté de moi, Lincoln n’était déjà plus là. Je ne savais pas vraiment s’il y avait grand-chose à faire dans les parages mais j’imaginais qu’il fallait bien trouver comment alimenter le camp. Je sortis de la tente avec cette fois un objectif : me changer les idées, et comprendre un peu plus ce qu’il se passait ici. Je sortis donc et repérai un établi sur le terrain. Ah oui… vu le peu dont on disposait, j’osais espérer qu’on pouvait au moins fabriquer des bricoles qui nous serviraient. Je vis un tas de bois dans un coin, disposé contre quelques rochers. Certainement un arbre coupé par Lincoln. Alors je m’essayais à la chose. Mais j’vous avoue, j’avais aucune idée de quoi faire avec ça. Et puis je m’sentais observée, ça n’aidait pas.

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    Je me retournai pour apercevoir une demoiselle qui finit par s’éloigner. Alors je me suis dit que j’avais rien à perdre, et je lui ai couru après.
    - Hé, s’il te plait !

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    - Ah, salut.
    - Salut ! J’imagine que tu es l’une des personnes d’un autre camp ?
    - Tout à fait ! Appelle-moi Octavia.
    - Okay, Octavia c’est toi. Il va me falloir de quoi noter, je sens.

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    - Excuse-moi mais, j’ai pas pu m’empêcher de remarquer ta coiffure… c’est normal qu’on ait la même ?
    - Ah oui, c’est moi qui te l’ai faite pendant que tu comatais. Désolée si je l’ai fait sans te demander, mais je m’ennuyais et tu étais dans un sale état…
    - Non non y’a pas de problème, je me demandais simplement.

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    - Et donc… tu es la dernière arrivée avant moi, Lincoln m’a dit ?
    - C’est ça. Ça doit faire quatre jours maintenant. Tu verras, les maux de tête finissent par partir.
    - Tu me rassures…

    Chapitre 1 - les amnésiques

     

    - Bon ben… j’ai été ravie de te rencontrer. On se recroisera rapidement !
    - Oui, j’imagine. A plus tard alors.
    Et elle était partie. C’est à ce moment que je me rendis compte à quel point l’ennui allait vite arriver. Enfin, ce sera à voir après avoir fait le tour du proprio, les voisins de camps avaient l’air de souvent vagabonder. Certainement pour arriver à vivre de tout ça…

    Chapitre 1 - les amnésiques


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :